La Vallée d’Ansó

Ansó est située dans la vallée la plus occidentale des Pyrénées aragonaises au bord de la rivière Veral. La vallée d’Ansó offre tout le charme, le confort et le plaisir que peut offrir un lieu où l'architecture, les paysages, la culture, l'histoire et les coutumes ont laissé une trace unique qui identifie et caractérise son territoire. La ville est dominée par sa majestueuse église en l'honneur de Saint Pierre qui lui donne une vue d’ensemble exceptionnelle.

Vue d’ensemble d’Ansó. Au fond, le Mont Segarra, 1994 mètres.

Ansó a été l'un des chef-lieux historiques de la montagne aragonaise depuis des temps immémoriaux. Berceau du premier Comté et plus tard Royaume d'Aragón, le village et la vallée ont bénéficié de privilèges. La vallée d’Ansó est la plus occidentale des Pyrénées aragonaises. Le territoire comunal d’Ansó s'étend à la province de Saragosse (Salvatierra) et le canal de Berdun au sud, la Vallée de Roncal à la frontière occidentale, la Vallée d’Hecho à l'est et au nord la frontière française. Ce territoire comprend des pics et des vallées tels que: la Table des Trois Rois, Petrachema, Linza et  Zuriza, les vallées de L’acherito et son lac, les Foyas, Guarrinza, Agua Tuerta, le Lac de Estaens...

Vue arrière de l'église

Ansó a été déclaré grand ensemble historique (Bien d’Intérêt Culturel) par le Gouvernement d'Aragón, avec son magnifique centre-ville et ses maisons très importantes qui le composent, notamment l'église de Saint Pierre (XVIèmesiècle) de style Gothique-Renaissance. Il faut souligner également l'architecture populaire avec la “Maison Ansotana” qui répond à des caractéristiques particulières. Il s’agit de maisons solides et de dimensions notables. Elles sont construites avec des murs de pierre trés épais et de grandes portes en pierre (avec arc en plein cintre ou arc en lancette) qui servent à soutenir les balcons de bois décorés de plantes et de fleurs. Ansó est connu historiquement par les conventions et les traités (“facérias”) avec ses voisins du Roncal Navarre et du Béarn français.

L'économie dans la Vallée d’Ansó

L'économie dans la Vallée d’Ansó a été traditionnellement basée sur l’élevage et l'exploitation en commun d'importantes superficies de terres publiques destinées à des pâturages, et l'exploitation de bois provenant des forêts. Cette activité économique a disparu aujourd’hui dans la Vallée. Le secteur du tourisme a également une grande importance économique. Il est basé sur un attrait natural assez rare, dû au fait que l’environnement et les montagnes n'ont pas été encoré soumis à une pression humaine excessive et à une architecture traditionnelle très particulière pour la sobriété de ses lignes et la noblesse de ses matériaux.

Flore et Faune

La flore des vallées est très riche en raison de la variabilité de la hauteur, l'exposition et le type de sol. Il existe plus de 700 espèces de plantes médicinales recensées, les espèces endémiques suivantes sont remarquables: Aconitum variegatum sbsp. pyrenaicum, Androsace hirtella, Lathyrus vivantii, Petrocoptis hispánica, Saxifraga hariotii, Thalictrum macrocarpum y Valeriana longiflora subsp. longiflora. Parmi les domaines d'intérêt floristique particulier se trouvent: la “Foz de Biniés” et la “Foz de Fago”, Bouche de l'Enfer, les lacs d'Estaens (ou Ibón de Astanes), d’Acherito et de Tortiellas, les falaises et de rochers du Pic Bisaurín, Château d’Acher et “Aguas Tuertas”; pâturages de montagne, subalpines et alpines, les monts de pins noirs, verts et chênes rouvres et les hêtres-sapins situées dans la partie amont des vallées.

La faune est abondante et variée, nous pouvons souligner les espèces suivants:

  • INVERTÉBRÉS

Espèces endémiques des Invertébrés: les papillons Plebejus pyrenaica y Erebia gorgone et des espèces de coléoptères Agonum cyaneus, Cechenus pyreaneus, Haptoderus lesourdi, Pélor obesus, Pterostichus dufouri et Trechus distinctus.

  • AMPHIBIENS

Dans le groupe des amphibiens sont actuellement présentes 23 espèces parmi lesquelles il convient de souligner les espèces endémiques: euprocte des Pyrénées ou calotriton des Pyrénées (Euproctusasper) et grenouille des Pyrénées (Rana pyrenaica). Les reptiles sont représentés par 21 taxons mettant en évidence la présence de lézard des Pyrénées (Lacertabonnali) comme espèce endémique.

  • OISEAUX

Les oiseaux sont représentés par 179 espèces et leur importance a été reconnue par la déclaration de la zone comme ZPS (zone de protection spéciale), mettant en évidence la présence du vautour (Gypaetus barbatus), espèce classée en voie de disparition, Pic à dos blanc (Dendrocopos leucotos), Milan royal (Milvus milvus), Busard Saint-Martin (Circus cyaneus), Faucon crécerellette (Falco naumanni), Grand Tétras ou Grand coq de bruyère (Tetrao urogallus) et   Grue cendrée (Grus grus) espèces répertoriées comme espèces sensibles à la perturbation de son habitat (décret 49/1995 DGA).

  • MAMMIFÈRES

Parmi les mammifères sauvages, le meilleur exemple est l'ours brun (Ursus arctos) espèce menacée, la loutre (Lutra lutra) et le campagnol de Cabrera (Microtus cabrerae) espèces sensibles à la perturbation de son habitat.

 
FrançaisEnglish Español